dimanche, 02 octobre 2005

Mon premier cheesecake - une réussite!

medium_cheesecake_dehaut.jpg


(vous pouvez cliquer sur toutes les photos pour les agrandir)

Cet été, je suis tombée en arrêt devant le livre Cheesecake de Keda Black, dans la collection Marabout.
J’ai découvert les cheesecake en seconde. Quand j’ai eu (enfin) l’autorisation de sortir du lycée pour acheter à manger (et ne plus aller au self), je passais parfois chez Marks&Spencer, et j’y prenais un cheesecake en dessert. Marks et Spencer a fermé, et puis, j’ai un peu oublié le cheesecake. Jusqu’à mon arrivée en Irlande, où mon affection s’est transformée en passion, tout simplement. Mais je n’avais jamais osé en faire un moi-même : par un principe stupide, ça me semblait pas assez traditionnel, je pensais ne pas maîtriser la cuisson, et la base en biscuits restait un mystère. Et puis, je n’avais pas encore ouvert ce blog.
Quand, cet été, à la Fnac de Belfort… La révélation.

En épluchant les recettes les unes après les autres, je salivais d’envie ! Sauf qu’un cheesecake, appris-je, doit obligatoirement reposer au frais, au moins 12h. Et moi, je n’avais qu’un petit frigo ! Or, la semaine dernière, on m’en a offert un grand ! Oui Estelle, moi aussi, j’ai un nouveau frigo ! Bref, le petit étant intégré à ma cuisine, je le garde, et hier au soir, il a eu sa première mission d’importance : garder le cheesecake !

Avant de commencer, quelques précisions : cette recette est la plus ambitieuse à ce jour dans Ma cuisine étudiante..., ou, en tout cas, celle pour laquelle j’avais le plus d’attentes. J’ai donc procédé dans l’ordre, en suivant méthodiquement les instructions. J’ai dû augmenter les proportions, mon plat étant plus grand que celui préconisé. Et je crois que le secret, c’est la patience. La préparation de la crème est très facile, mais il faut prendre son temps, choisir la position la plus basse du batteur, incorporer les ingrédients un par un. La cuisson est facile à respecter, mais assez longue. Et le repos du gâteau est sans aucun doute la phase la plus difficile !!! Attendre plus de douze heures ! C’est pourquoi je conseille définitivement de faire le gâteau la veille au soir pour le lendemain. La nuit, on dort, c’est plus facile de résister !

Précisions culinaires maintenant. J’ai fait ma base de cheesecake avec un mélange Sprits-Bastogne (miam miammedium_cheesecake_cremegoldessa.jpg miam!!!), et j’ai pris, dans un essentiel souci d’économie (une cuisine étudiante avant tout), du fromage frais chez Lidl (crème Goldessa, voir photo), plutôt du Saint Morêt ou tout autre fromage plus courant. A titre indicatif, le fromage Lidl m’a couté 89cts pour 200g (soit 4,45 au kg) à comparer avec le Saint Morêt (12,4 au kg), ou même le fromage Atac (6,60 le kg). Economie plutôt substancielle, non ? Résultat, le gâteau m’a coûté, en tout, à peu près 8 euros.

Bref, maintenant que la période de repos est passée, que nous avons goûté, franchement, je peux vous le dire, c'est une réussite. Pas loin d'être le meilleur cheesecake que j'aie jamais mangé. Honnêtement. Le goût du citron était très fin, la crème riche sans être écoeurante, et la base de biscuit est restée bien craquante. Vraiment, un délice qui a fait l'unanimité.

Bon, assez parloté, je vous donne ma recette (base dans le livre, proportions changées)

medium_cheesecake_cote.jpg

Cheesecake à la new-yorkaise

pour un moule à charnière de 30cm de diamètre, 6 à 8 personnes.

La base

  • 250g de biscuits sablés (pour moi, moitié Bastognes, moitié Sprits)
  • 100g de beurre fondu

La crème

  • 1kg de fromage frais type Saint-Morêt (mais en moins cher de préférence)
  • 150g de sucre
  • 2cs rases de farine
  • le zeste finement râpé d'un citron
  • 1cc d'extrait de vanille
  • 3 oeufs + 2 jaunes
  • 150g de crème fraîche épaisse légère

La garniture

  • 1 citron

Avant-propos

Découpez dans du papier sulfurisé deux bandes de 8cm de large environ. Beurrer les bords du moule, et y faire coller les bandes. Préchauffer le four à 180°.

Préparation de la base

Dans un saladier, écraser les biscuits à la main. Les réduire en une poudre pas trop fine, avec des morceaux qui restent. Si la poudre était trop fine, la base serait trop pâteuse. Une astuce consiste à les mettre dans un sac plastique et les écraser au rouleau à pâtisserie. Ce que je n'ai pas fait, ayant très peu de sac plastiques chez moi (quand on a des tendances écolo, on assume). Faire fondre le beurre, le verser sur les biscuits écrasés, et mélanger (avec les doigts!!). Répartir dans le fond du moule (à peu près 5mm de hauteur), et surtout, bien tasser. Placer au four pour 10 à 15 minutes. En sortant le plat, monter la température à 200°.

Préparation de la crème

Le secret est dans la douceur. Si on va trop vite, la pâte devient trop liquide et perd de son moelleux à la cuisson.

Battre le fromage pendant 30 secondes à l'aide d'un robot, pour le lisser. Ajouter en suite les ingrédients un par un, en battant brièvement à la position la plus douce du batteur : sucre, farine, zeste, vanille, puis les oeufs un à un et enfin la crème fraîche, en l'incorporant doucement.

Verser dans le moule, lisser et enfourner pour 15 minutes. Puis baisser la température à 100° et laisser une heure. Enfin, éteidre le four, laisser le cheesecake dedans et le laisser refroidir dans le four, porte entrouverte. Surtout ne pas ouvrir la porte pendant tout le processus de cuisson!

Enfin, sortir du four, et laisser refroidir complètement avant de mettre démouler (très facile avec un moule à charnière), et de placer au frigo, pour un minimum de 12h, une journée si possible. Au moment de servir, zester un citron en faisant des zestes les plus longs et les plus fins possible (retravailler au couteau si nécessaire), en faire un décor au centre du gâteau, puis couper des tranches très fines de citron pour le reste du gâteau. Et franchement, c'est délicieux!!

medium_cheesecake_coupe.jpg

19:45 Publié dans Desserts | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : Gastronomie

Commentaires

Ah lala, mais comment fais tu Sarah pour me donner de pareil envie? Le cheesecake était une recette que je voulais tester un de ces quatres, mais là je vais la faire bientôt. Tu a l'art est la manière de nous raconter tes recettes, on a l'impression d'être à coté de toi pendant que tu l'as fait. Sauf qu'après on est super frustré de ne pas y gouté....bouhou....
Bon, je note, alors un cheesecake, un gâteau aux pommes...

Écrit par : azka | dimanche, 02 octobre 2005

et bien bravo ,moi je n'ai pas encore osé.....

Écrit par : frederique | dimanche, 02 octobre 2005

J'ai fait le caraïbos du livre et il est très bien aussi. En tout cas ton New yorkais est magnifique.

Écrit par : Papilles&pupilles | dimanche, 02 octobre 2005

Ouah, il est magnifique ! On peut voir qu'il est bien riche (comme un cheesecake doit l'etre), a partager pour avoir garder bonne conscience ! Le cheesecake est cense etre un gateau economique mais au prix du Philadelphia en France, c'est parfois un veritable luxe ! Ca devait etre bon avec les speculoos hum...

Écrit par : Estelle | dimanche, 02 octobre 2005

J'ai déjà réalisé ce Cheesecake mais sans la garniture du citron dessus ainsi que le délice citron (p26). Je ne sais lequel faire la prochaine fois car il me tente tous !!
Et je fais comme toi, le soir pour le lendemain sinon je n'aurais pas la patiente d'attendre !
Et puis, félicitations pour ta première tentative apparemment réussie (il ne t'en resterait pas une chtiote part pour moi ?????)

Écrit par : Emilie | dimanche, 02 octobre 2005

Félicitations! Il est très réussi. J'en aurais bien mangé un bout même à cette heure-là...

Écrit par : menus propos | dimanche, 02 octobre 2005

Terriblement appétissant !! Un de mes desserts préférés ! J'ai ce bouquin mais pas encore eut le temps de me lancer, le Cheesecake New Yorkais me fait terriblement envie ! Bon, bah va quand meme falloir que je me lance une fois car ta photo est vraiment trop appétissante !

Régale toi bien :-)

Écrit par : Céline | lundi, 03 octobre 2005

Magnifique, il fait vraiment envie ton cheesecake, moi aussi je veux bien une part!

Écrit par : laurence | lundi, 03 octobre 2005

Bravo! Il est magnifique.

Écrit par : Elvira | lundi, 03 octobre 2005

j'en prendrais bien une (grosse) part...

Écrit par : sissi | mardi, 04 octobre 2005

j'arrive un peu tard, il en reste un p'tit bout ??? j'utilise des speculos et je nappe de sirop de maracudja, il est 22h30 et j'en ai une furieuse envie !!!

Écrit par : brigitte | jeudi, 06 octobre 2005

j'ai essayé des recettes plus complexes , la tienne est simple et le résultat magnifique ! bravo et merci , je vais m'y mettre de ce pas .

Écrit par : danielle68 | jeudi, 06 octobre 2005

Bonjour,

Moi je sais ce que c'est des Sprits parce que j'en fais avant Noël (aux amandes) avec la machine à saucisse de ma grand-mère.
Félicitation pour ton site que j'ai découvert grâce à Eric Roux, je ne suis plus étudiant depuis longtemps mais j'aprécie.

Écrit par : Michel | vendredi, 07 octobre 2005

eh bien moi je suis cuisinier de métier et crois moi, des patisseries comme ca y'a pas beaucoup de profesionnels qui en font des pareils cest une belle reussite

Écrit par : totof | samedi, 08 octobre 2005

les barres chococheese sont pas mal du tout non plus, ainsi que le orangino light, bref ce petit livre est rempli de recettes délicieuses et faciles à faire !
bravo pour le cheesecake, on avait les mêmes appréhensions et on a eu la même satisfaction à ce que je peux voir !

Écrit par : frenchcuisinière | lundi, 16 janvier 2006

Bravo pour ce trés beau cheesecake, que je m'apprête à faire pour ce week-end, tu me donnes donc de trés bonnes idées pour le réussir. J' ai déjà essaye le premier du livre, il est très bien aussi, ces petits livres marabout sont vraiment très sympa!!!!

Écrit par : aurore | mardi, 17 janvier 2006

Bonjour Demoisel...Enfin !! Désormais nul besoin de devoir me ruer dans un "starbuck's" ou de me voir depenser des milliers afin de rejoindre mes destinations préférées (anglophones ;-) ) pour pouvoir savourer une petite douceur onctueuse...Puisque maintenant et grâce à toi , je suis capable de réaliser cet exploit...Résultat de du premier essai : Tout Beau et Tout Bon...c'est pourquoi malgré le fait que cuisiner soit l'activité que je deteste par dessus tout , peut etre que prochainement je me laisserais tenter par d'autres de tes petits conseils gourmands...Thank you , enjoy and Happy MIAM !!

Écrit par : Sam | dimanche, 09 avril 2006

Salut,

J'ai trouvé ton site par hasard, j'ai essayé ta recette de cheesecake... un délice ! Je l'ai goûté après 24 h de frigo mais je l'ai trouvé meilleur après 48h.

J'ai pour ma part pris 750 g de "saint morêt" + 250 g de mascarpone.

Écrit par : Fred | dimanche, 24 septembre 2006

Premier cheesecake. Ca cuit...
Mais c'est vraiment une recette pour filles. Faut tout faire en dix fois, minuter partout, avoir les yeux sur la recette en permanence pour ne rien oublier, etc..
J'ai fait le fond avec des petits beurres. J'ai un peu oublié la fin des dix premières minutes pendant que je préparais la pâte. Quand je m'en suis aperçu, pressé de sortir le plat, j'ai oublié de mettre les maniques =plus d'empreintes digitales, mais même pas mal.
J'ai aussi oublié le beurre sur le four, ça fond superbien. En voulant l'enlever, je me suis fait tomber le couteau sur le pied.
Le fond a bien roussi, on verra bien. Sinon c'est assez long tous ces mélanges, si j'avais su, j'aurais tout mis d'un coup et battu après.
Astuce: J'ai rajouté des raisins sec, mais ils n'ont pas eu assez de temps pour gonfler dans le rhum. Un coup de micro-ondes les a fait gonfler en moins de deux.
ps: merci pour le gâteau, pas pour les popups atomiques...

Écrit par : SebiCbien | dimanche, 15 avril 2007

Finalement c'est une réussite, mais je m'attendais à quelquechose de bien meilleur.

Écrit par : SebiCbien | mardi, 17 avril 2007

Finalement c'est une réussite mais je m'attendais à quelquechose de bien meilleur.

Écrit par : SebiCbien | mardi, 17 avril 2007

C'est un gâteau que j'aimerais bien faire cet hiver :)

Écrit par : Celina | mardi, 26 août 2008

Écrire un commentaire